Zambie : les résultats contestés

Hakainde Hichilema, Zambie Copyright de l’image AFP
Image caption L'homme d'affaires Hakainde Hichilema (en photo) est le principal adversaire d'Edgar Lungu, le président sortant.

Le chef de l'opposition zambienne accuse la commission électorale de vouloir organiser des fraudes électorales avec la complicité du parti au pouvoir.

Hakainde Hichilema réclame un nouveau décompte des votes à Lusaka, la capitale, après le scrutin présidentiel de jeudi dernier.

Il est légèrement devancé par le président sortant, Edgar Lungu, dans les résultats provisoires représentant 132 des 156 circonscriptions électorales du pays.

M. Lungu est crédité de 1 454 165 voix, contre 1 383 594 pour Hichilema.

L'annonce des résultats définitifs prévue avant la fin du weekend n'a pas encore eu lieu.Sept autres candidats sont en lice pour ce scrutin présidentiel inédit dans la mesure où, pour la première fois, il faut avoir une majorité absolue (plus de 50 %) des voix pour le remporter.

Une nouvelle loi électorale prévoit l'organisation d'un second tour, qui se tiendra si aucun des neuf candidats en lice n'atteint la majorité requise.

Un vice-président sera élu en même temps que le président, pour le remplacer en cas de vacance du pouvoir.

Chacun des candidats a un colistier, qui sera son vice-président en cas de victoire.

Selon la commission électorale, 57 % des sept millions d'électeurs inscrits ont participé au vote.

Sur le même sujet

Lire plus