Tanzanie : l'opposition hésite à manifester contre Magufuli

John Pombe Magufuli a été élu en 2015 président de la République Unie de Tanzanie Copyright de l’image Getty Images
Image caption Depuis son élection en 2015, le président Magufuli a multiplié les actions coup de poing et un style intransigeant.

Le principal parti d'opposition de Tanzanie, le Chama Cha Demokrasia (Chadema) a annoncé mercredi sa décision de différer d'un mois les manifestations qui devaient se dérouler jeudi dans tout le pays.

Le Chadema a indiqué que les manifestations prévues pour dénoncer ce qu'il qualifie de " tendances antidémocratiques se tiendront le 1er octobre.

Son président Freeman Mbowe a souligné que la tenue des manifestations dépendra du succès ou non des négociations en cours sous l'égide de leaders religieux.

"Les autorités religieuses nous ont demandé de leur donner trois semaines pour trouver une solution à l'actuelle crise politique et nous leur en avons donné quatre", a-t-il souligné.

Depuis son élection en 2015, le président Magufuli a multiplié les actions coup de poing et un style intransigeant.

Il s'en est pris notamment à la corruption et aux fonctionnaires fantômes.