Zimbabwe: la crise affecte les hôpitaux

zimbabwe, malades hôpital, crise économique Copyright de l’image Getty Images
Image caption Malades à l'hôpital

Le pays vit depuis quelque temps une crise économique.

Les conséquences de cette crise qui secoue le pays sont ressenties dans les institutions sanitaires.

Les responsables de l'hôpital central de Harare, deuxième plus grand établissement de soins du pays, ont décidé de renoncer à certaines opérations de routine faute de médicaments.

Selon les médias locaux, à cause de la crise financière, toutes les interventions chirurgicales non essentielles ont été suspendues.

Un responsable de cette institution a précisé que compte tenu de la rareté de certains produits tels que les antalgiques, la morphine sous forme injectable, l'adrénaline et les antibiotiques, la direction a décidé de suspendre toute intervention chirurgicale.

Selon ce responsable, l'hôpital va désormais se concentrer sur les urgences, les soins intensifs et les services de maternité.

A cause de la crise, l'hôpital central de Harare ne reçoit plus de financement de l'Etat. Son budget dépend entièrement des patients qui payent les prestations des médecins.

Une faible rentrée d'argent qui ne suffit pas à assurer l'approvisionnement de l'hôpital en médicaments.

Lire plus