Turquie: plus de 12.000 policiers mis à pied

L'ex-prédicateur turc Fethullah Gülen Copyright de l’image AFP
Image caption L'ex-prédicateur turc Fethullah Gülen

Mise à pied de plus de 12.000 policiers turcs soupçonnés d'avoir des liens avec l'ex-prédicateur Fethullah Gülen, résidant aux Etats-Unis.

Ces suspensions s'ajoutent à celles des quelques 100.000 fonctionnaires suspendus ou renvoyés depuis la tentative de coup d'état du mois de juillet dernier.

Fethullah Gülen, accusé par le gouvernement turc d'être à l'origine du putsch avorté, dément son implication ainsi que celle de ses partisans.

La Turquie secouée par des limogeages massifs

L'annonce de ces récents limogeages intervient alors que ce lundi le gouvernement a prolongé de trois mois l'état d'urgence, qui expirait initialement le 19 octobre prochain.

Copyright de l’image AFP
Image caption Près de 4.000 enseignants ont été suspendus dans la ville de Diyarbakir

L'étendue des arrestations et suspensions est sans précédent et touche toutes les couches de la société, notamment des enseignants, des soldats, des juges, des pilotes d'avion ou encore des journalistes. Plus de 130 médias ont également été fermés.

Les autorités turques demandent aux Etats-Unis d'extrader Fethullah Gullen. Ankara affirme avoir soumis au gouvernement américain les preuves de l'implication de l'ex-imam dans le putsch manqué. Le frère de Fethullah Gullen a été mis en détention le week-end dernier. Deux des neveux de l'ex-prédicateur avaient également été arrêtés en juillet et en août.

Mais, selon les avocats de Fethullah Gullen, ce dernier ne pourra bénéficier d'un procès impartial en Turquie.