Kenya : vaste fraude dans la santé

Image caption Il y a quinze jours, le président Uhuru Kenyatta a fait part de sa frustration face à l'ampleur de la corruption dans l'administration publique

Les autorités kényanes enquêtent sur une présumée fraude de 50 millions de dollars impliquant de hauts responsables du gouvernement au ministère de la santé.

Les fonds détournés étaient destinés au programme de gratuité des soins dans les maternités.

Un projet phare lancé par le gouvernement actuel.

La Ministre de la Santé a promis se prononcer à la fin de l'audit. Elle souhaite que les hauts fonctionnaires impliqués dans ce dossier répondent de leurs actes.

L'enquête est menée par la Direction kenyane des enquêtes criminelles, la Commission pour l'Ethique et la lutte anti-corruption et par le Bureau National d'Audit de l'Etat.

Le rapport publié par le Business Daily fait était du détournement de 50 millions de dollars, siphonnés par des sociétés privées en facturant des services et des commandes de produits mais jamais livrés.

Cette fraude présumée est la dernière d'une longue série des cas de corruption signalés dans l'administration publique.

Il y a quinze jours, le président Uhuru Kenyatta a fait part de sa frustration face à l'ampleur du phénomène.

Il dénonçait ainsi les méthodes mises en place par les principaux organes publics de surveillance et de lutte contre la corruption pour saper les efforts du gouvernement à lutter contre la corruption.

Sur le même sujet

Lire plus