Bénin : des proches d'Ajavon exigent sa libération

Benjamin Agon, BBC Afrique, Cotonou

Une manifestation de soutien à Sébastien Ajavon, lundi 31 octobre, à Cotonou Copyright de l’image AFP
Image caption Une manifestation de soutien à Sébastien Ajavon, lundi 31 octobre, à Cotonou

L'arrestation de l'homme d'affaires béninois Sébastien Ajavon pour trafic de drogue présumé prend une tournure politique.

Des manifestations populaires se tiennent dans plusieurs villes du pays, les organisateurs exigeant la libération de M. Ajavon, candidat arrivé troisième à l'élection présidentielle béninoise de cette année.

La ville de Cotonou, capitale du Bénin, est envahie par ces manifestations.

Lundi, de nombreux Béninois se sont réunis devant le siège du parquet général pour réclamer la libération de l'homme d'affaires.

Ils scandaient des slogans hostiles au gouvernement, pendant que M. Ajavon s'apprêtait à passer une quatrième nuit à la gendarmerie, dans l'attente d'une décision du parquet sur la suite de la procédure le concernant.

Copyright de l’image AFP
Image caption L'homme d'affaires s'est lancé en politique et était candidat à la présidentielle de mars dernier.

Certains manifestants ont souhaité que l'ex-chef de l'Etat, Boni Yayi, intercède en faveur de Sébastien Ajavon et mette fin à la "souffrance" de leur leader politique.

Dans d'autres villes du pays, notamment à Comé, dans le sud, ses partisans sont sortis dans la rue pour exiger sa libération.

Des syndicalistes, des responsables d'organisations de la société civile et des militants de partis politiques ont participé à ces manifestations.

Presque tous les secrétaires généraux des centrales syndicales ont rendu visite à Sébastien Ajavon à la compagnie de gendarmerie de Cotonou, où il est détenu.

Sébastien Ajavon a été arrêté en même temps que trois de ses employés.

Le Parti communiste béninois a dénoncé son arrestation et a mis en garde les autorités judiciaires contre toute décision de nature à "entraver la manifestation de la vérité".

La gendarmerie béninoise a déclaré à la presse avoir retrouvé dans un conteneur "environ 18 kilogrammes de cocaïne pure d'une valeur estimée à environ neuf milliards de francs CFA", rapporte l'Agence France-Presse.

Selon les gendarmes, le conteneur était destiné à une société lui appartenant.

Sébastien Ajavon est le président du patronat béninois. Il est surnommé "le Roi du poulet" pour avoir fait fortune dans l'agroalimentaire.

Sur le même sujet

Lire plus