Climat : l'ONU appelle à aider Madagascar

Raissa Ioussouf, BBC Afrique, Antananarivo

John Knox, le rapporteur spécial des Nations unies sur les droits de l'homme et de l'environnement Copyright de l’image AFP
Image caption John Knox, le rapporteur spécial des Nations unies sur les droits de l'homme et de l'environnement

La communauté internationale doit aider Madagascar à s'adapter aux effets du changement climatique, selon le rapporteur spécial des Nations unies sur les droits de l'homme et de l'environnement.

John Knox, en visite dans la Grande Ile, affirme que les pays développés doivent aussi s'engager à aider d'autres pays comme Madagascar, qui est régulièrement victime d'inondations, de cyclones et de sècheresses, notamment dans sa partie sud.

Les experts en environnement prédisent plus de cyclones, d'inondations et de sécheresses pour ce pays, une conséquence manifeste du réchauffement climatique, selon eux.

John Knox a lancé cet appel à quatre jours de l'entrée en vigueur, prévue le 4 novembre, de l'accord de Paris sur le climat.

Les pays qui ont ratifié cet accord se sont engagés à réduire les émissions de gaz à effet de serre, qui détruisent l'environnement et engendrent les mêmes effets constatés à Madagascar.

Copyright de l’image AP
Image caption Une insécurité alimentaire aggravée par trois années de sécheresse consécutives sévit actuellement dans le sud de Madagascar (photo d'archives).

"La fréquence des sècheresses va augmenter. La sècheresse, qui se manifestait une fois tous les cinq ans, pourrait apparaitre tous les deux ou trois ans. Et d'autres régions de Madagascar, déjà touchées par les inondations, pourraient voir ce type de climat s'intensifier", a averti le rapporteur spécial des Nations unies sur les droits de l'homme et de l'environnement.

"On s'attend à ce que les cyclones deviennent plus violents. Le problème, c'est que lorsque l'on essaie de faire des prédictions sur le changement climatique, il ne faut pas oublier que les effets peuvent être imprévisibles (…) Il est plus difficile pour les gouvernements et les institutions internationales d'anticiper ces changements et de s'y adapter", ajoute-t-il.

Une insécurité alimentaire aggravée par trois années de sécheresse consécutives sévit actuellement dans le sud de Madagascar.

Le phénomène météorologique El Niño a accentué la situation climatique du pays cette année, en provoquant la sécheresse dans les parties sud et est de l'Afrique.

A Madagascar, plus de 800 000 personnes ont besoin d'une aide d'urgence, pour ne pas souffrir de la faim, d'après les Nations unies.

Apres avoir consommé leur stock de semences et vendu leurs biens, y compris le bétail, beaucoup de Malgaches n'ont plus rien d'autre à manger que des fruits sauvages.

Sur le même sujet

Lire plus