Barack Obama veut rassurer les alliés

Le président Barack Obama
Image caption Le président Barack Obama entame sa dernière tournée internationale

Le président Barack Obama entame ce mardi sa dernière tournée internationale pour rassurer les alliés des Etats-Unis sur l'orientation de la diplomatie américaine après l'élection de Donald Trump.

Le président élu avait notamment vivement critiqué l'Organisation du traité de l'atlantique nord (OTAN), qu'il avait qualifié "d'obsolète" durant sa campagne électorale.

Mais, Barack Obama affirme que le prochain locataire de la Maison Blanche s'engagera pour une "OTAN forte".

"Il a exprimé un grand intérêt à maintenir une relation stratégique centrale. Et donc, l'un des messages que je pourrai délivrer à nos alliés en Europe, c'est son engagement à l'égard de l'OTAN", a déclaré ce lundi Barack Obama.

Copyright de l’image AP
Image caption La sécurité a été renforcée dans les rues d'Athènes

Barack Obama souhaite également rassurer ses homologues sur la montée du nationalisme, quelques mois après le Brexit et alors que la crise migratoire persiste.

Première étape de cette tournée d'adieux, Athènes, la capitale grecque, où un important dispositif de sécurité a été déployé dans les rues.

Barack Obama se rendra ensuite à Berlin pour des entretiens avec la chancelière, Angela Merkel. Il rencontrera également dans la capitale allemande le président français, François Hollande, la Premier ministre britannique, Theresa May, et le Premier ministre italien Matteo Renzi.

Le voyage du président américain sortant s'achèvera au Pérou, où il participera au Forum de coopération économique Asie-Pacifique, avant une rencontre avec président chinois Xi Jinping.