RDC : l'opposition exige la libération des dirigeants des jeunes

Plus de 50 personnes ont été tuées en septembre, en marge d'une manifestation similaire contre M.Kabila. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Plus de 50 personnes ont été tuées en septembre, en marge d'une manifestation similaire contre M.Kabila.

Une coalition de l'opposition en République démocratique dénonce l'arrestation de quatre dirigeants des jeunes de partis réunis au sein du "Rassemblement".

L'arrestation est intervenue à moins de 48 heures d'une manifestation contre le président Joseph Kabila dont le mandat expire le 19 décembre.

L'opposition a indiqué que les quatre hommes ont été "enlevés" par des hommes cagoulés en uniformes de la police.

Selon le porte-parole de la police, le colonel Pierrot-Rombaut Mwanamputu, "ces jeunes ont été pris en flagrant délit en possession des tracts appelant à la révolte contre les autorités dans leur voiture".

Une manifestation est prévue samedi à Kinshasa pour exiger le départ du président Kabila du pouvoir le 20 décembre à la fin de son mandat.

Plus de 50 personnes ont été tuées en septembre, en marge d'une manifestation similaire contre M.Kabila.