Magal, le pèlerinage annuel de Touba

Des centaines de milliers de musulmans prennent la route chaque année pour participer au pèlerinage annuel dans la ville sainte de Touba, dans le centre du Sénégal.

Le Magal est l'une des célébrations sacrées de la confrérie des Mouride, qui pratiquent un islam modéré, dans lequel le travail joue un rôle primordial. Les fidèles parcourent de longues distances, partagent la nourriture et expriment leur fraternité par le partage et la soumission.

Copyright de l’image Sydy Badji
Image caption Selon les officiels, jusqu'à trois millions de pèlerins musulmans étaient attendus dans la ville de Touba, situé à environ 200 km à l'est de la capitale, Dakar. Parmi eux, des personnes de la diaspora et du Mali voisins sont allés célébrer la vie de leur chef spirituel, Cheikh Ahmadou Bamba (1853-1927).
Copyright de l’image Sydy Badji
Image caption Des milliers de fidèles ont convergé vers la Grande Mosquée de Touba.
Copyright de l’image Sidy Badji
Image caption Les deux jours de festivités sont fériés, et les adeptes se sont tassés dans des véhicules pour assister au pèlerinage.
Copyright de l’image Sidy Badji
Image caption À Touba, la sécurité autour des festivités du Magal a été renforcée, avec plus de 1 500 agents déployés pour contrôler les foules, lutter contre le crime et éviter une éventuelle attaque terroriste.
Copyright de l’image Sidy Badji
Image caption Au moins 16 personnes sont mortes dans des accidents de la route en tentant de rejoindre Touba ou en revenant de cette ville.
Copyright de l’image Sidy Badji
Image caption Depuis le XIXe siècle, Cheikh Ahmadou Bamba était respecté de ces contemporains. Il est aujourd'hui considéré comme l'une des plus hautes autorités morales pour l'un des plus grands groupes religieux du Sénégal, la confrérie des Mourides. Des centaines de vaches sont tuées pour nourrir les pèlerins.
Copyright de l’image Sidy Badji
Image caption La viande de chameau est très prisée par les pèlerins.
Copyright de l’image Sidy Badji
Image caption Les Baye Fall - des disciples mourides - sont reconnaissables à leurs couleurs vives. Certains optent pour leurs dreadlocks. Contrairement aux musulmans, de nombreux Baye Fall ne jeûnent pas pendant le ramadan.
Copyright de l’image Sidy Badji
Image caption Les Baye Fall s'occupent de la préparation des repas, mais aussi de la sécurité durant le pèlerinage.
Copyright de l’image Sidy Badji
Image caption Cheikh Ahamadou Bamba est décédé le 19 juillet 1927, à Diourbel, dans le centre du Sénégal. Il est inhumé sur un site devenu la Grande Mosquée de Touba, un édifice toujours en réfection.