RDC : un terrain octroyé à la Chine fait polémique

Des étudiants de l'Institut La Gombe protestent contre l'octroi d'un terrain à l'ambassade de Chine en RDC. Copyright de l’image Twitter
Image caption Des étudiants de l'Institut La Gombe protestent contre l'octroi d'un terrain à l'ambassade de Chine en RDC.

Plus de 300 étudiants ont organisé une manifestation lundi, à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo (RDC), contre la "cession" d'un terrain à l'ambassade de Chine.

Les étudiants, pensionnaires de l'Institut La Gombe, une école d'excellence située au nord de Kinshasa, sont sortis dans la rue vers 7h GMT, en lançant des slogans antichinois.

Ils ont bloqué la circulation routière, à hauteur du siège du ministère de l'Éducation, dans la capitale de la RDC.

Selon un responsable de ce ministère cité par l'Agence France-Presse, le terrain a été octroyé à l'ambassade de la Chine, qui va y construire un centre informatique.

Cette transaction foncière est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase, puisque, selon les étudiants, l'Institut La Gombe a été dépossédé de plusieurs installations, dont une piscine et une aire de jeu.

Ces installations appartiennent maintenant à un club qui serait, selon eux, la propriété d'un frère du président Joseph Kabila.