Kenya : le ras bol du corps médical

Le corps médical kenyan est en grève
Image caption Le corps médical kenyan est en grève

La tension est grimpée d'un cran à Nairobi, au Kenya, alors que la police a utilisé du gaz lacrymogène pour disperser les centaines de médecins et d'infirmières rassemblés devant le ministère de la Santé ce lundi.

Cette manifestation entre dans le cadre d'une grève nationale du corps médical sur toute l'étendue du territoire kenyan, à compter du 5 novembre 2016; date de la fin d'une première grève de 21 jours, déclenchée le 14 novembre dernier.

Image caption Les manifestants ont marché devant le ministère de la Santé

Près de 5 000 travailleurs de la santé sont concernés et un service minimum devrait être assuré aux patients dans les quelques 2 700 établissements hospitaliers à travers le pays.

Les grévistes réclament une hausse des salaires, comme prévu par un décret gouvernemental datant de 2013.

Un nouveau round de pourparlers entre les syndicats des médecins et les autorités avait échoué dimanche.