Alep : l'armée reprend la vieille ville

La citadelle d'Alep Copyright de l’image AFP
Image caption La zone autour de la citadelle était sous contrôle rebelle pendant 4 ans

Les forces gouvernementales syriennes annoncent avoir pris le contrôle de la vieille ville d'Alep.

Selon la télévision d'Etat, les troupes loyalistes contrôlent à présent plus des 2/3 de la partie orientale de la ville, qui était aux mains des insurgés.

Un grand nombre de djihadistes auraient quitté la ville après trois jours de combats intenses et plus de 50 000 personnes ont fui vers l'Ouest.

L'armée syrienne, soutenue notamment par l'aviation russe, serait également sur le point de s'emparer de l'ensemble des autres quartiers de la ville, selon les Nations unies.

Copyright de l’image AFP
Image caption De nombreux habitants du quartier de Bab al-Hadid, repris par l'armée syrienne, continuent de fuir

Par ailleurs, la France, les Etats-Unis, l'Allemagne, le Canada, l'Italie et le Royaume-Uni ont appelé mercredi à un « cessez-le-feu immédiat » à Alep.

Une trève immédiate "pour permettre aux Nations unies de livrer de l'aide humanitaire aux populations de l'est d'Alep et de porter secours à ceux qui ont fui», soulignent les six pays dans une déclaration publiée ce 7 décembre par l'Elysée.

Le conseil local des quartiers rebelles d'Alep-Est appelle pour sa part à la mise en place d'un couloir humanitaire, pour soulager les populations.

"Les civils doivent être protégés ou évacués vers des zones sécuritaires ou ils ne seront pas à la merci de Bashar al-Assad et de ses hommes de main" a déclaré l'un des membres de ce conseil.

Le conseil propose:

  • Un cessez-le-feu immédiat de cinq jours
  • L'évacuation, sous supervision onusienne de 500 personnes nécessitant des soins d'urgence
  • L'évacuation de civils vers la banlieue nord d'Alep
  • L'ouverture de négociations sur l'avenir de la ville
Copyright de l’image AFP
Image caption Les forces gouvernementales ont fait une avancée fulgurante dans Alep

De son côté, le gouvernement syrien refuse toute trêve à Alep sans un retrait total des rebelles.

Lundi, la Russie et la Chine se sont opposées à un projet de résolution du Conseil de sécurité de l'Onu exigeant une trêve de sept jours à Alep et l'arrêt des combats dans l'ensemble de la Syrie.

Au moins 80 000 personnes ont fui Alep-Est depuis le début de l'offensive du régime de Bachar al-Assad dans la ville le 15 novembre dernier.