Corée du Sud: motion de destitution contre la présidente

La présidente sud-coréenne Park Geun-hye Copyright de l’image Getty Images
Image caption Park Geun-hye a déclaré qu'elle respectera la décision du Parlement

Des députés sud-coréens ont déposé jeudi une motion de destitution contre la présidente Park Geun-Hye.

La cheffe de l'Etat est impliquée depuis de longues semaines dans un retentissant scandale de corruption et de trafic d'influence. Elle est entre autres accusée d'avoir violé la constitution.

Ce scandale a provoqué d'importantes manifestations populaires et paralysé le pays.

Park Geun-Hye est devenue le président le plus impopulaire dans l'histoire de la République de Corée, avec une côte de popularité de 4%.

La motion de destitution sera soumise vendredi au vote de l'Assemblée nationale.

Copyright de l’image AP
Image caption On peut lire "destitution de la présidente Park Geun-hye" sur les pancartes des députés sud-coréens de l'opposition

Les partis de l'opposition estiment que plus de 200 députés se prononceront en faveur de la destitution de Park, un chiffre qui dépasse la limite requise de deux tiers des élus.

Si la motion est adoptée et ensuite approuvée par la Cour constitutionnelle, Park Geun-Hye deviendrait le premier chef de l'Etat sud-coréen démocratiquement élu à ne pas terminer son mandat de cinq ans.

La présidente, qui dirige le pays depuis quatre ans a démenti toute malversation et déclaré qu'elle remet son destin entre les mains du Parlement.