USA: le fils de Léon Mebiame poursuivi pour corruption

La SEC a déjà condamné l'entreprise pour laquelle travaillait Samuel Mebiane Copyright de l’image SEC
Image caption La SEC a déjà condamné l'entreprise pour laquelle travaillait Samuel Mebiane

Samuel Mebiame a plaidé coupable dans le cadre d'une affaire de corruption.

L'enquête a été ouverte au titre de la loi dite FCPA (Foreign Corrupt Practice Act) qui permet aux Etats-Unis de sanctionner les entreprises et individus américains ou présents aux Etats-Unis qui se rendent coupables de corruption partout sur le globe.

Samuel Mebiame travaillait pour une entreprise minière possédée par Och-Ziff Capital Management et une autre entité basée dans le paradis fiscal britannique de Turk-and-Caicos.

Selon l'enquête, il aurait profité de ses fonctions pour servir d'intermédiaire dans le versement de pots-de-vin entre 2007 et 2012 à des responsables gouvernementaux au Tchad et au Niger en vue d'obtenir des contrats et des concessions minières.

Och-Ziff avait été condamné fin septembre à une amende de 413 millions de dollars par le gendarme boursier américain (SEC) pour mettre fin aux poursuites qui le visaient aux Etats-Unis. Le groupe était notamment accusé d'avoir versé des pots-de-vin à des responsables gouvernementaux pour obtenir des droits sur des mines et des diamants au Tchad, au Niger, en Guinée et en RDC.