Gambie : Jammeh évoque la Cour suprême

Le président Yahya Jammeh a contesté les résultats de l'élection après les avoir accepté Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le président Yahya Jammeh a contesté les résultats de l'élection après les avoir accepté

Le président Yahya Jammeh ne baisse pas les bras malgré la pression internationale contre son refus de reconnaitre les résultats de la récente présidentielle.

L'Alliance patriotique pour la construction et la réorientation (APRC), son parti politique, a annoncé dimanche qu'il va contester sa défaite électorale devant la Cour suprême.

La commission électorale indépendante a annoncé la semaine dernière que le candidat de l'opposition Adama Barrow avait remporté les élections.

Le président Jammeh a d'abord accepté sa défaite et félicité M. Barrow avant de revenir sur sa décision, dans un surprenant discours télévisé vendredi.

Le revirement de Yahya Jammeh a été fortement critiqué par le Sénégal, l'ONU et l'Union africaine.

Les parlementaires des pays membres de la Cour Pénale Internationale (CPI), par la voix de M. Issa Rassidi Be, président de l'assemblée nationale du Niger, ont également condamné l'attitude du président Yahya Jammeh.

Ils ont réagi après que le Conseil de sécurité des Nations-Unies a sommé le président Jammeh à respecter le choix des électeurs de son pays.

Sur le même sujet