Tchad: l'Assemblée nationale abroge la peine de mort et interdit les mariages précoces

Image caption Assemblée nationale du Tchad

L'Assemblée nationale du Tchad a adopté lundi une réforme du code pénal qui prévoit notamment l'abrogation de la peine de mort, et interdit les mariages précoces.

Les députés ont adopté ce nouveau code pénal - qui abroge celui de 1967 par 111 voix pour, une contre et quatre abstentions dans ce pays où les tensions politiques et sociales sont pourtant fortes.

La peine de mort est abrogée sauf pour les cas de terrorisme.

Le nouveau code pénal entend lutter contre l'un des fléaux du pays, le mariage précoce, en relevant l'âge légal du mariage des filles de 16 à 18 ans.

Au Tchad, "vingt-huit pour cent des femmes de 15 à 49 ans ont été mariées avant l'âge de 15 ans et 69% des femmes de 20 à 49 ans ont été mariées avant l'âge de 18 ans.

Le président tchadien Idriss Deby avait promulgué en 2015 une loi punissant d'un emprisonnement de 5 à 10 ans et d'une amende de 500.000 à cinq millions de FCFA (750 à 7.500 euros) toute personne qui contraint une personne mineure au mariage.

Il s'est engagé à bannir le mariage des mineurs d'ici 2020, avec le soutien du Fond des Nations unies pour l'enfance (Unicef).

Le nouveau code pénal sanctionne cependant toujours l'homosexualité, qui n'est plus considérée comme un crime mais comme un délit, passible d'une amende ou d'une peine de prison avec sursis.