Représailles d'Israël contre le Sénégal et la Nouvelle-Zélande

Le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a ordonné samedi "une série de mesures diplomatiques" contre la Nouvelle-Zélande et le Sénégal.

Copyright de l’image EPA
Image caption Netanyahou a annoncé quelques heures seulement après le vote de la résolution, le rappel "immédiat" de ses ambassadeurs en Nouvelle-Zélande et au Sénégal "pour consultations".

Ces deux pays ont obtenu qu'un vote soit organisé vendredi à l'ONU sur une résolution contre les colonies israéliennes.

La résolution, initialement proposée par l'Egypte et qui devait être votée jeudi, avait finalement été présentée au vote vendredi à l'initiative de la Nouvelle-Zélande, du Sénégal, de la Malaisie et du Venezuela, après une volte-face du Caire.

Israël n'entretient pas de relations diplomatiques avec la Malaisie et le Venezuela.

Netanyahou a annoncé quelques heures seulement après le vote de la résolution, le rappel "immédiat" de ses ambassadeurs en Nouvelle-Zélande et au Sénégal "pour consultations".

Il a également décidé d'annuler la visite du ministre sénégalais des Affaires étrangères, prévue en janvier, ordonné l'annulation de tous les programmes d'aide au Sénégal, et l'annulation des visites en Israël des ambassadeurs non-résidents du Sénégal et de Nouvelle-Zélande.

Israël est sur la défensive depuis le vote d'une résolution de l'ONU sur la colonisation des territoires palestiniens.

Les autorités israéliennes l'ont qualifié de "honteuse" et d'"absurde".

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'en est pris plus particulièrement au gouvernement Obama, qui aurait enfin montré son "véritable visage".

Le Conseil de sécurité a voté le texte vendredi, l'abstention des Etats-Unis ayant permis son adoption

Sur le même sujet