Rabat rejette des "propos polémiques" sur la Mauritanie

Le Maroc a dépêché en Mauritanie une délégation gouvernementale, qui a tenté de "dissiper tout malentendu" après des propos polémiques d'un responsable marocain., selon un communiqué du royaume chérifien.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le 24 décembre, Hamid Chabat, secrétaire général de l'Istiqlal, le parti historique de la lutte pour l'indépendance marocaine, avait déclaré que la Mauritanie était "une terre marocaine".

"Le Maroc a dépêché en Mauritanie mercredi une délégation conduite par son chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, afin de dissiper tout malentendu qui pourrait avoir un impact négatif sur les excellentes relations entre les deux pays", indique un communiqué du palais royal.

Le 24 décembre, Hamid Chabat, secrétaire général de l'Istiqlal, le parti historique de la lutte pour l'indépendance marocaine, avait déclaré que la Mauritanie était "une terre marocaine".

Lors d'un meeting de son parti, le samedi 24 décembre, Hamid Chabat a déclaré que "la Mauritanie était une terre marocaine et que les enclaves du Maroc s'étendaient de Ceuta au fleuve Sénégal".

Des propos vivement dénoncés à Nouakchott par l'ensemble des formations politiques.

La délégation a été reçue à Zouerate, dans le nord du pays, par le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, a rapporté l'Agence mauritanienne d'information (AMI, officielle).

Les "déclarations de M. Chabat n'engagent que lui-même. Elles reflètent ni la position du roi Mohammed, ni celle du gouvernement, ni celle du peuple marocain", a affirmé M. Benkirane, cité par l'AMI, dans une brève déclaration en arabe à sa sortie de l'audience.

"Nos relations sont fondées sur des bases solides faites de respect mutuel, de bon voisinage et de coopération mutuellement avantageuses", a-t-il dit.

Selon le communiqué du palais royal, Mohammed VI s'était déjà entretenu mardi au téléphone avec Mohamed Ould Abdel Aziz et avait réaffirmé "son attachement à la relation de bon voisinage et de solidarité entre les deux pays".​

Sur le même sujet