Une mutinerie dans une prison fait trois morts à Brazzaville

Copyright de l’image Reuters
Image caption Maison d'arrêt de Brazzaville.

Trois personnes, dont un gendarme, ont été tuées et quatre blessées par balles jeudi lors d'une mutinerie à la maison d'arrêt de Brazzaville, capitale du Congo, a annoncé le procureur de la République.

Selon le procureur André Ngakala Oko, des coups de feu ont été entendus jeudi vers 15H00 (14H00 GMT) à la maison d'arrêt de Brazzaville: des détenus se sont emparés de quelques armes des gardiens.

"Ils se sont mis à tirer dans tous les sens provoquant ainsi un climat de panique à la maison d'arrêt et ses environs. Au moment où je m'exprime le bilan est le suivant : trois décédés, dont un gendarme, un mutin et un civil tué par l'un des mutins dans sa cavale, quatre blessés dont trois mutins et un civil", a déclaré M. Ngakala Oko.

"Au regard de l'extrême gravité des faits, j'ai ordonné l'ouverture d'une enquête", a ajouté M. Ngakala Oko.

D'après le procureur tous les détenus qui tentaient de s'évader ont été rattrapés et remis dans leurs cellules, grâce au déploiement de la force publique.