#SousRéserve: le dialogue inspire les internautes congolais

Sous l'égide de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), opposition et pouvoir ont signé un accord "sous réserve" pour une transition politique en République démocratique du Congo.

Copyright de l’image Capture d'écran
Image caption Sur twitter, le hashtag #sousréserve fait fureur.

Le terme "sous réserve" utilisé lors de l'annonce de la signature de cet accord obtenu le 31 décembre inspire les internautes du pays.

Sur twitter, le hashtag #sousreserve fait fureur depuis mardi.

Certains internautes indiquent qu'en 2017 "tout se fera sous réserve en RDC".

"En 2017, tout se fera sous réserve. Aimer, manger, rire, parler, travailler, voyager, boire, signer, prier...tout #SousReserve" écrit un utilisateur du réseau social.

Copyright de l’image Capture d'écran
Image caption Sur twitter, le hashtag #sousréserve fait fureur.

D'autres appellent à mettre la pression sur la classe politique en usant abusivement du hashtag #sousreserve".

"Pour mettre un peu la pression sur la MP et appeler à la vigilance employons abusivement le hashtag #Sousreserve", indique Serge Kabamba sur Twitter.

Copyright de l’image Capture d'écran
Image caption D'autres appellent à mettre la pression sur la classe politique en usant abusivement du hashtag #sousreserve".

D'après cet accord, l'actuel chef de l'Etat Joseph Kabila, dont le mandat a pris fin en décembre, reste en poste jusqu'à l'élection. La présidentielle, combinée aux législatives nationales et provinciales devrait avoir lieu fin 2017.

Copyright de l’image Capture décran
Image caption D'après cet accord, l'actuel chef de l'Etat Joseph Kabila, dont le mandat a pris fin en décembre, reste en poste jusqu'à l'élection.

La République démocratique du Congo est à la croisée des chemins après l'expiration du second mandat du président Kabila. Des évêques catholiques tentent de décrisper le climat politique.