Kenya: les médecins rejettent l'offre de l'Etat

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Les médecins insistent sur l'amélioration intégrale de l'accord qui inclut aussi l'amélioration des conditions de travail.

Les médecins kényans ont rejeté vendredi la proposition du gouvernement d'augmenter de 40% leur salaire.

Ils ont décidé de maintenir leur mouvement de grève entamé le 5 décembre.

Les syndicats réclament une multiplication par quatre du salaire des médecins en vertu d'un accord signé en 2013, qui n'a jamais été appliqué.

Ils avaient rencontré mercredi le président kényan, Uhuru Kenyatta, qui avait proposé une hausse des salaires de base, de 140.244 shillings (1.270 euros) à 196.989 shillings (1.770 euros) par mois.

Les médecins insistent sur l'amélioration intégrale de l'accord qui inclut aussi l'amélioration des conditions de travail, notamment l'équipement des hôpitaux et le financement de la recherche.

Le Chef de l'Etat Kenyan a déploré la mort de 20 patients depuis le debut de la grève qui touche principalement les hôpitaux publics.