RD Congo : la majorité présidentielle se prépare

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Lambert Mende lors de l'accord politique conclu le 31 décembre entre le pouvoir et l'opposition

Cette nouvelle structure est censée permettre à la coalition qui soutient le président Joseph Kabila, de « gagner aux prochaines élections à tous les niveaux ». Mais pas question, pour le moment, estime la majorité, de désigner le dauphin de Joseph Kabila.

De notre correspondant Poly Muzalia à Kinshasa

Cette « centrale électorale » est une cellule chargée de coordonner les efforts de la majorité qui entend gagner les prochaines élections, a expliqué Aubin Minaku, secrétaire général de la Majorité présidentielle : « C'est elle qui aura pour mission de définir in globo les stratégies électorales, sur le plan de la logistique, du déploiement géographique, des relations avec les partenaires, les médias ou alliés de tous genres et sur le plan virtuel et communicationnel (sic) en gérant les atouts des réseaux sociaux et des instituts de sondages d'opinions d'ici ou d'ailleurs… »

La Constitution interdit au président Joseph Kabila de briguer un troisième mandat. Pour Aubin Minaku, chef de la majorité présidentielle, il est trop tôt pour désigner un dauphin.

D'après l'accord politique conclu le 31 décembre entre le pouvoir et l'opposition, les prochains scrutins auront lieu à la fin de l'année 2017.

D'ici là, le président Kabila, dont le mandat a pris fin en décembre, restera en fonction.