UA: Mohamed VI sera au prochain sommet

Le roi du Maroc assistera au prochain sommet de l'Union africaine (UA) prévu fin janvier à Addis Abeba.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le royaume chérifien réintégrera à cette occasion l'instance continentale

Le royaume chérifien réintégrera à cette occasion l'instance continentale, selon le chef du gouvernement marocain désigné Abdelilah Benkirane.

"Le roi ira à Addis Abeba pour défendre l'entrée du Maroc à l'Union africaine", a déclaré à la presse M. Benkirane.

Le Maroc avait annoncé en juillet sa volonté de réintégrer l'organisation panafricaine, qu'il avait quittée en 1984 pour protester contre l'admission de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) proclamée par le Front Polisario au Sahara occidental, un territoire que Rabat considère comme sien.

Depuis, le pays mène une vaste offensive diplomatique pour baliser le terrain à ce retour, et le roi Mohammed VI a enchaîné les tournées diplomatiques en Afrique, notamment au Rwanda, en Tanzanie, au Gabon, au Sénégal, en Ethiopie ou encore à Madagascar.

Le retour du Maroc dans l'UA doit être validé par un vote des Etats membres à la majorité des deux tiers (soit 36 pays).

Il donne lieu à une sourde lutte d'influence avec l'Algérie dans les couloirs de l'organisation, avec en toile de fond la question du Sahara occidental, ex-colonie spagnole contrôlée depuis 1975 par Rabat, et dont le Front Polisario, soutenu par Alger, réclame l'indépendance.

En prélude à cette réintégration au sein de l'UA, les deux chambres du Parlement marocain doivent par ailleurs ratifier l'acte constitutif de l'organisation panafricaine.

Le 10 décembre lors d'un Conseil des ministres consacré principalement à l'UA, Mohammed VI avait appelé les deux chambres à accélérer cette ratification, alors que les négociations pour la formation du futur gouvernement sont dans l'impasse depuis plus de trois mois, et que le Parlement ne s'est pas encore réuni depuis les législatives d'octobre.

Sur le même sujet