Gambie : la Cour suprême indécise

Le président sortant de Gambie, Yahya Jammeh, après avoir voté le 1er décembre à Banjul Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le président sortant de Gambie, Yahya Jammeh, après avoir voté le 1er décembre à Banjul

Le président de la Cour suprême gambienne a refusé de se prononcer sur le contentieux électoral en cours à Banjul, a appris la BBC.

Le président Yahya Jammeh avait annoncé, dans une allocution adressée à la nation, qu'il avait déposé une injonction pour empêcher Adama Barrow d'entrer en fonction jeudi.

"J'ai parlé plus tôt avec ma sœur et amie, Mme Ellen Johnson Sirleaf. Je lui ai signalée que nous avons déposé une injonction visant à empêcher M. Adama Barrow de prêter serment jusqu'à ce que cela soit décidé par la Cour suprême de la Gambie et jusque-là le statu quo demeure", a-t-il laissé entendre.

Le président sortant gambien avait souhaité que la Cour suprême se prononce sur son recours contre la Commission électorale avant de quitter le pouvoir. Ce qui n'est pas le cas.

Le secrétaire général de l'Association du Barreau gambien, Aziz Bensouda, avait signalé qu'"aucune des parties ne peut proroger le mandat du président Jammeh au-delà de cinq ans et aucune autre ne peut empêcher Adama Barrow de prêter serment. A moins que la Cour suprême ne se réunisse pour étudier le recours introduit".

Sur le même sujet