Intervention en Gambie: le Sénégal demande l'aval de l'ONU

Le Sénégal a présenté mercredi soir un projet de résolution au Conseil de sécurité des Nations unies visant à autoriser la CEDEAO à prendre "toutes les mesures nécessaires" pour assurer une passation de pouvoirs en Gambie.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le projet de résolution introduit par le Sénégal souligne que l'"instabilité en Gambie pourrait menacer la paix internationale et la sécurité de la région".

Le projet de résolution introduit par le Sénégal souligne que "l'instabilité en Gambie pourrait menacer la paix internationale et la sécurité de la région".

Il demande aussi au Conseil de soutenir les décisions de la CEDEAO et de l'Union africaine de reconnaître Adama Barrow comme président élu.

Le Conseil, stipule également le projet de résolution, "réitère son soutien total à la Cédéao dans son engagement à prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer le respect de la volonté du peuple de la Gambie".

La médiation initiée par le président Buhari du Nigeria, mediateur de la CEDEAO, et Ellen Johnson du Liberia, présidente en exercice de l'instance sous-régionale, a échoué à convaincre Yahya Jammeh à céder le pouvoir après sa défaite du 1er décembre.

M. Jammeh est président de la Gambie depuis 22 ans mais il refuse toujours de reconnaître la victoire de son adversaire Adama Barrow qu'il avait félicité aux premières heures de sa défaite.

Dans l'attente de son investiture prévue jeudi, M. Barrow s'est installé au Sénégal depuis le 15 janvier.

Sur le même sujet