Nigeria : ''risque de famine'', selon le PAM

Une mère pleure la mort de son mari après une attaque de Boko Haram au village de Dalori à la périphérie de Maiduguri au nord-est du Nigéria le 31 janvier 2016 Copyright de l’image Getty Images
Image caption Une mère pleure la mort de son mari après une attaque de Boko Haram au village de Dalori à la périphérie de Maiduguri au nord-est du Nigéria le 31 janvier 2016

Près de deux millions de personnes risquent de mourir de faim dans le Nord-est du Nigéria.

C'est qu'a déclaré à la BBC la directrice du Programme alimentaire mondial (PAM).

Ertharin Cousin accuse Boko Haram de saper les efforts de distribution de l'aide alimentaire.

''Ce n'est vraiment pas le moment de tourner le dos à ceux qui ont été touchés par la rebellion de Boko Haram et ce conflit actuel'', a-t-elle fait remarquer.

La directrice générale du PAM recevra les fonds nécessaires alors que l'administration américaine de Donald Trump dit envisager de réduire les financements des organes de l'ONU.

''Je reconnais qu'il y a beaucoup de défis dans le monde, mais j'implore la communauté internationale de continuer à nous fournir le soutien nécessaire pour s'assurer que le PAM, mais également tous nos partenaires, aient la capacité d'aider ceux qui n'ont rien en dehors de ce que nous leur donnons'', a plaidé Mme Cousin.

Selon elle, ''il ne s'agit pas de donner la priorité à un enfant qui meurt de faim plutôt qu'un autre''.

Sur le même sujet