Etats-Unis : des expulsions interdites

Copyright de l’image AFP
Image caption Plusieurs manifestations ont eu lieu contre le décret anti-réfugié de Donald Trump

Une décision de justice interdit aux autorités américaines pas d'expulser des personnes visées par le décret anti-réfugié du président Trump.

Il s'agit des ressortissants de sept pays musulmans à savoir l'Iran, l'Irak, le Yémen, la Somalie, la Libye, la Syrie et le Soudan, disposant des papiers les autorisant à entrer aux Etats-Unis.

Des dizaines de ressortissants de ces pays ont été arrêtés dans de nombreux aéroports des Etats-Unis suite à ce décret.

Le gouvernement devra aussi communiquer la liste de toutes les personnes interpellées dans les aéroports américains car leur nombre n'est pas encore connu.

La décision de la juge fédérale de Brooklyn, Ann Donnelly donne partiellement raison aux associations de défense des droits de l'homme qui contestaient le décret présidentiel.

« Décret inconstitutionnel »

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le président américain a signé récemment un décret anti-réfugié visant les ressortissants de 7 pays musulmans

Le directeur de l'ACLU, l'une de plus importantes associations qui avaient saisi la justice, s'est réjoui de cette mesure.

« Cela montre que quand le président Trump adopte des lois ou des décrets qui sont inconstitutionnels et illégaux, les tribunaux sont là pour défendre les droits de tous", a déclaré Anthony Romero.

Mais la décision de justice n'est que provisoire.

Une nouvelle audition devrait avoir lieu en février.

Sur le même sujet