Afrique du Sud : une défense pour Zuma

Le président sud-africain Jacob Zuma visé par une campagne de dénigrement Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le président sud-africain Jacob Zuma visé par une campagne de dénigrement

Le Cabinet du président Sud-Africain, Jacob Zuma, a réagi avec colère à l'article d'un journal qui l'a comparé au président Trump.

Le journal "The Mail and Guardian" a publié un article titré : "Trump et Zuma sont pires que les menteurs".

Le Cabinet du président considère que l'article était contraire aux «conventions du journalisme responsable et de la liberté d'expression».

Le Parlement Sud-africain doit envisager une législation proposant la condamnation des discours haineux visant les autorités du pays. Les insultes faites au président deviendraient alors un crime.

Il faut rappeler que le président Jacob Zuma fait face depuis le scandale dit "Nkandla" à plusieurs campagnes de dénigrement, surtout au sein de l'ANC, parti au pouvoir.

Le président sud-africain avait été reconnu coupable d'avoir dépensé 20 millions d'euros du trésor public sud-africain, pour rénover sa résidence privée.

Il avait finalement été sommé de rembourser une partie de l'argent.

Sur le même sujet