Invité BBC Afrique du 09/03/2017
Media playback is unsupported on your device

Charles Sanches, coordonateur de la plateforme PPLAAF

Dénoncer publiquement une malversation financière et être défendu par les plus grands avocats du Monde c’est désormais possible grâce à la Plaf, Plateforme de protection des lanceurs d’alerte en Afrique.

Les lanceurs d'alerte ont souvent subi des représailles. Le cas Ousmane Sonko, cet inspecteur des impôts au Sénégal, avait révélé que les députés ne payaient pas d'impôts et a été révoqué par décret présidentiel.

La PPLAAF compte à long terme pousser les législations en Afrique à changer en faveur de la protection des citoyens lanceurs d'alerte. Mais comment différencier un lanceur d'alerte d'un délateur ?

La question est posée à Charles Sanches, le coordonateur de la plateforme.

Il commence par dire le bienfondé d'une telle plateforme.

Il répond à Bruno Sanogo