Pakistan : Facebook invité à combattre le blasphème

Une photo prise à Vertou (France) en décembre 2016 montre les logos de Facebook Copyright de l’image Getty Images
Image caption Une photo prise à Vertou (France) en décembre 2016 montre les logos de Facebook (illustration)

Le gouvernement du Pakistan a déclaré avoir demandé à Facebook de l'aider à enquêter sur le «contenu blasphématoire» affiché sur le réseau social par ses ressortissants.

"Facebook a accepté d'envoyer une équipe au Pakistan pour répondre aux réserves sur le contenu publié sur sa plateforme", selon Chaudhry Nisar, le ministère de l'Intérieur.

Le blasphème est une question très sensible et incendiaire dans le pays. Mais les critiques sont d'avis que les lois sur le blasphème, qui permettent la peine de mort dans certains cas, sont souvent utilisées abusivement pour opprimer les minorités.

Plus tôt cette semaine, le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif a exprimé son soutien à une large répression du contenu blasphématoire sur les médias sociaux.

Dans une déclaration sur le compte Twitter officiel de son parti, il a décrit le blasphème comme une "infraction impardonnable".

Le ministre de l'Intérieur, a réaffirmé jeudi dernier, la détermination du Pakistan à s'attaquer à la question.

Il a affirmé qu'il prendrait "toutes les mesures nécessaires" pour s'assurer que le message du Pakistan est approprié.

Sur le même sujet