Simone Gbagbo : ses avocats critiquent des ONG

Côte d'Ivoire: les avocats de Simone Gbagbo critiquent des ONG de défense des droits de l'homme.
Image caption Simone Gbagbo entourée de ses deux avocats Ange Rodrigue Dadje et Habiba Touré, en juin 2016, à la cour d'assises d'Abidjan

Les avocats de l'ex-première dame de Cote d'Ivoire Simone Gbagbo ont vivement critiqué des défenseurs des droits de l'homme qui dénoncent, son acquittement.

Simone Gbagbo a été acquittée le 28 Mars dernier par la justice ivoirienne dans une affaire de crimes contre l'humanité commis durant la crise post-électorale de 2010-2011.

"Nous condamnons le caractère partisan des sorties médiatiques de ces ONG, dont Human Rights Watch (HRW) et la FIDH (Fédération internationale des droits de l'Homme), qui n'hésitent pas à exiger des poursuites à l'encontre de Mme Simone Gbagbo",ont déclaré les avocats de Simone Gbagbo dans une communiqué.

Selon ses avocats, Mme Gbagbo avait été condamnée par le tribunal médiatique et les ONG avant même le début de son procès.

Son acquittement, soulignent-ils serait le résultat d'une absence totale de preuve et un désaveu pour ces ONG.

La défense accuse ces ONG d'ignorer ce principe qui indique que nul ne peut être jugé deux fois pour les mêmes faits.

Selon un communiqué des ONG de défense des droits de l'homme, cet acquittement "démontre les nombreuses irrégularités qui ont entaché le procès et laisse de graves questions sans réponse concernant son rôle présumé dans les crimes brutaux perpétrés pendant la crise post-électorale de 2010-2011".

Lire plus