Sécurité : un accord entre la Mauritanie et la Cédéao

La Mauritanie a signé avec la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) un accord pour la circulation libre des personnes et des biens et "la lutte contre le terrorisme".

Image caption La Mauritanie avait quitté la Cédéao en 2000.

L'accord de partenariat a été signé vendredi à Nouakchott par la ministre mauritanienne du Commerce, Naha Mint Mouknass, et Marcel Alain de Souza, le président de la commission de la Cédéao (15 Etats), selon l'Agence mauritanienne de l'information.

Cet accord "couvre quatre domaines clés, à savoir la liberté de circulation des marchandises, des personnes, des services et des capitaux entre la Mauritanie et les 15 pays membres de la Cédéao", a déclaré M. de Souza.

Les deux parties vont également coopérer dans des domaines "tels que la lutte contre le terrorisme, car la sécurité de la région est l'affaire de tous", a ajouté le responsable de la Cédéao, en allusion aux menaces jihadistes dans le Sahel.

La Mauritanie avait quitté la Cédéao en 2000, sous l'ancien président Maaouiya Ould Taya, pour intégrer l'Union du Maghreb arabe (UMA) qu'elle partage avec l'Algérie, la Libye, le Maroc et la Tunisie.

Lire plus