Burundi : L'EAC plaide pour une levée de sanctions

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Museveni qui est le principal médiateur dans la crise burundaise est aussi le président de l'AEC

L'ougandais,Yoweri Museveni et le tanzanien, John Magufuli ont appelé samedi à Dar es Salam en faveur de la levée des sanctions imposées par l'Union Européenne contre le Burundi.

Cet appel a été lancé lors d'un sommet régional de la Communauté est-africaine (EAC) dans la capitale tanzanienne.

En plus de l'Ouganda et de la Tanzanie, l'EAC comprend également le Burundi, le Kenya et le Soudan du Sud.

Museveni qui est le principal médiateur dans la crise burundaise est aussi le président de l'AEC.

Il estime que l'UE ne doit pas prendre des sanctions contre un Etat membre de leur organisation sans discussions préalables avec les autres Etats.

''L'europe devrait se concentrer sur ses propres problèmes, tel que le Brexit'', a déclaré de son côté le président tanzanien Magufuli.

Mais en réponse à cet appel, Roeland van de Geer, l'ambassadeur de l'UE en Tanzanie et auprès de l'EAC, a réitéré que "les sanctions resteront en place tant que la situation ne changera pas au Burundi".

Le pays traverse une grave crise politique marquée par des violences qui ont fait des centaines voire des milliers de morts depuis avril 2015, selon les sources (ONU et ONG).

Sur le même sujet

Lire plus