Attentat de Manchester: Les britanniques furieux des fuites aux USA
Media playback is unsupported on your device

Attentat de Manchester: Les britanniques furieux des fuites aux USA

La police britannique dit qu'elle a cessé de partager ses informations avec les Americains sur l'attentat, accusant les Etats-Unis d'avoir occasionné des fuites dans la presse.

Donald Trump s'en est dit troublé et a promis une enquête.

Par ailleurs au Royaume Uni, l'enquête sur le réseau du kamikaze qui a fait 22 morts lundi soir se poursuit.

Au total, huit personnes ont déjà été interpellée.

Récit : Léone Ouédraogo