Les esclaves sexuels d'Al-Shebab

Media playback is unsupported on your device
Les esclaves sexuels d'Al-Shebab

En enquêtant sur la disparition de deux de ses jeunes frères l'année dernière, Salama Ali a fait une terrible découverte, non seulement les jeunes Kenyans radicalisés étaient partis pour rejoindre les combattants Al-Shebab en Somalie, le pays voisin, mais des femmes kidnappées tombaient entre les mains du groupe et devenaient leurs esclaves sexuelles.

En cherchant des informations pour retrouver ses deux frères, Salama devait néanmoins garder l'anonymat car toute relation avec le groupe Al-Shebab aurait pu susciter les soupçons des forces de sécurité.

Media playback is unsupported on your device
En Somalie, ces femmes kenyanes réduites en esclavage sexuel

Elle s'est discrètement rendue à Monbasa pour rencontrer d'autres femmes à qui pourraient lui donner des indications sur les évènements liés à la disparition des deux hommes.

"On a découvert qu'on était beaucoup dans ce cas", dit Salama.

C'est ainsi que Salma également découvert que des femmes avaient été kidnappées et emmenées en Somalie.

Des femmes de tout âge, de communautés chrétiennes et musulmanes, de Mombasa et d'autres parties de la région côtière du Kenya.

On leur promettait généralement un travail rémunéré dans une autre ville ou à l'étranger, puis on les enlevait.

En septembre dernier, Salama s'est formée en tant que conseillère et a mis en place un groupe de soutien secret encourageant le retour des femmes.

Son action s'est répandue et bientôt les femmes ont commencé à la chercher et à demander de rejoindre le groupe.

Sur le même sujet