Niger : des bouchers clandestins arrêtés

Au Niger, en période de ramadan, les fidèles musulmans rompent le jeûne avec un repas constitué de viande. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Au Niger, en période de ramadan, les musulmans rompent le jeûne avec un repas constitué de viande.

Les bouchers ont été arrêtés lors d'une opération menée contre les abattages clandestins pour prévenir les risques de consommation de viande avariée en cette période de ramadan, le mois du jeûne de la communauté musulmane.

"Lors des opérations contre les abattages clandestins, une trentaine de personnes ont été arrêtées et doivent comparaître prochainement devant le procureur de la République", a expliqué sur une télévision locale un fonctionnaire du ministère de l'Elevage, Sani Gambo.

Selon lui, les personnes interpellées encourent des peines de prison et des amendes.

Des maladies graves

L'opération a été menée vendredi et samedi par les forces de l'ordre et des vétérinaires, jusque dans des domiciles privés de Niger.

Elle a permis de saisir une cinquantaine de carcasses de moutons et de chèvres, selon M. Gambo, cité par l'Agence France-Presse.

Il a appelé la population à faire preuve de vigilance sur la qualité et la provenance de la viande qu'elle consomme et à dénoncer les auteurs d'abattage clandestin.

Les abattages non contrôlés par les services vétérinaires peuvent entraîner des maladies graves, dont la tuberculose, selon Sami Gambo.

Au Niger, en cette période de ramadan, les fidèles musulmans rompent le jeûne en consommant un repas principalement constitué de viande.

Sur le même sujet

Lire plus