Angola : l'Unita conteste toujours les résultats

L'Unita continue à contester samedi la victoire du parti au pouvoir aux élections générales, en menaçant de saisir la justice si le régime persiste.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Joao Laurenco est annoncé comme le prochain président de l'Angola

"Le pays n'a pas encore de président élu. Il n'a pas encore de députés", a lancé devant la presse le président de l'Unita, Isaias Samakuva.

Selon les résultats quasi-complets publiés vendredi par la Commission nationale électorale (CNE).

Et c'est le Mouvement populaire pour la libération de l'Angola (MPLA), au pouvoir , qui a recueilli 61,1% des suffrages et devrait détenir 150 des 220 sièges du Parlement.

Ce succès doit faire de son candidat Joao Lourenço, l'ex-ministre de la Défense âgé de 63 ans, le successeur à la tête de l'Etat du président Jose Eduardo dos Santos.

Ce dernier a décidé de prendre sa retraite après trente-huit ans d'un règne sans partage.