Grève des médecins congolais

Les médecins n'assurent plus de service minimum dans les hôpitaux publics à dater de ce lundi. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Les médecins n'assurent plus de service minimum dans les hôpitaux publics à dater de ce lundi.

Les médecins congolais radicalisent leur mouvement de grève entamé il y a un mois.

Dès ce lundi, ils n'assurent plus de service minimum dans les hôpitaux publics de tout le territoire.

Les médecins, comme les autres fonctionnaires et agents de l'Etat, exigent une réévaluation de leur salaire.

Cette grève a été entamée il y a plus d'un mois dans les hôpitaux publics.

Lire plus :

Les banques de sang et le service de dialyse continuent à fonctionner, de même que les hôpitaux de l'armée et de la police.

Cette nouvelle forme de la grève sera observée jusqu'au 2 septembre.

Regarder aussi :

Media playback is unsupported on your device
Kenya: Victime de la grève des médecins