Hostilités contre la Belgique à Kinshasa

Protestataires à Kinshasa
Image caption Les manifestants exigeaient en autre la restitution des restes du corps de Lumumba

Des manifestants ont exigé la restitution des restes du corps de Lumumba, le héros de l'indépendance, lors de l'inauguration lundi de la nouvelle ambassade de la Belgique à Kinshasa, en RDC.

Didier Reynders, le ministre belge des affaires étrangères, qui s'est rendu sur place, devrait évoquer les relations tumultueuses que la Belgique entretient avec les autorités de son ancienne colonie.

Media playback is unsupported on your device
Des protestataires "haussent le ton" à Kinshasa répondent aux questions de Poly Muzalia

Bruxelles n'hésite pas à critiquer ouvertement les ambitions de Kabila de s'accrocher au pouvoir.

Les autorités belges dénoncent également la corruption et le détournement de fonds publics qui, en cette fin de mandat de Joseph Kabila, prend des proportions inquiétantes. Un ministre belge a récemment déclaré que le Congo n'était pas un Etat, mais un système d'enrichissement personnel.

Tout cela irrite évidemment les autorités congolaises qui, en représailles, ont suspendu leur coopération militaire avec la Belgique.

Le saviez-vous ?

  • Patrice Lumumba, ancien Premier ministre, est une figure emblématique de l'indépendance du Congo.
  • L'assassinat de Patrice Lumumba remonte au 17 janvier 1961
  • Le rapport de la commission d'enquête du parlement belge de 2001 avait conclu à la "responsabilité morale" de la Belgique dans l'assassinat. La plainte déposée par plusieurs fils de Patrice Lumumba implique douze personnes