Afrique du Sud : Qui sera élu à la tête de l'ANC ?

Avec notre correspondante, Sophie Ribstein.

Zuma et Ramaphosa Copyright de l’image Sophie Ribstein
Image caption Jacob Zuma, soutien principal de son ex-épouse, et Cyril Ramaphosa, ancien syndicaliste et homme d'affaires

Les milliers de délégués du Congrès national africain (ANC), au pouvoir depuis 1994 en Afrique du Sud, ont repris ce dimanche les tractations préalables au choix du successeur de leur contesté président Jacob Zuma.

Copyright de l’image Sophie Ribstein
Image caption L'ombre de Nelson Mandela plane sur ce congrès

La bataille qui oppose le vice-président Cyril Ramaphosa, ancien syndicaliste reconverti en richissime homme d'affaires, à la candidate de Jacob Zuma, Nkosazana Dlamini, est cruciale à deux ans des prochaines élections.

Dans la foulée d'une campagne indécise et tendue, les opérations de vote ont débuté à Johannesburg avec beaucoup du retard, engluées dans les contestations.

Copyright de l’image Sophie Ribstein
Image caption Des militants galvanisés par les deux candidats

Le verdict du scrutin pourrait tomber au mieux ce dimanche soir ou lundi matin, a anticipé le porte-parole du parti Zizi Kodwa.

Plus de 5.200 délégués issus de toutes les sections locales et branches du parti doivent participer à ce vote à bulletins secrets.

Le vainqueur de ce duel au couteau à de bonnes chances de devenir le prochain président du pays en 2019, à la fin du deuxième quinquennat de Jacob Zuma.

Les deux candidats ont affirmé qu'ils respecteront les résultats du vote et qu'il s'agit avant tout de préserver avant la cohésion d'un mouvement divisé.