Corruption : des ministres de Mugabe accusés

Emmerson Mnangagwa promet d'élucider les affaires de corruption qui ont entaché les années Mugabe. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Emmerson Mnangagwa promet d'élucider les affaires de corruption qui ont entaché les années Mugabe.

Samuel Undenge, un ancien ministre de l'Energie, est accusé d'avoir signé un contrat de 12.000 dollars avec une société fictive.

Walter Mzembi, qui était ministre des Affaires étrangères jusqu'à l'éviction de Robert Mugabe en novembre dernier, est accusé d'avoir offert à des églises des chaînes de télévision appartenant à l'Etat du Zimbabwe, sans l'autorisation du gouvernement.

Les deux anciens ministres nient les accusations dont ils sont l'objet.

Ils seront entendus par la justice zimbabwéenne durant le mois en cours.

Le nouveau président du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa, a promis d'élucider les affaires de corruption qui ont entaché les années Mugabe.

Mais des observateurs estiment que seuls sont visés des adversaires politiques qui ont tenté d'entraver son ascension vers le pouvoir en novembre dernier.

Sur le même sujet