Au Tchad, l'austérité oblige à "un seul repas par jour"
Media playback is unsupported on your device

Au Tchad, l'austérité oblige à "un seul repas par jour"

La grogne sociale persiste au Tchad.

Depuis le mois de janvier, une grève générale paralyse le secteur public.

Les fonctionnaires, les médecins et les professeurs dénoncent les mesures d'austérité adoptées par le gouvernement.

Il s'agit de mesures qui touchent de plein fouet le portefeuille de certaines familles.

Récit, Genevieve Sagno.