Diplomatie : Crise entre la Zambie et Cuba

le président Zambien Edgard Lungu à la tribune des Nations-Unis Copyright de l’image Getty Images
Image caption le président Zambien Edgard Lungu à la tribune des Nations-Unis

Le gouvernement zambien n'a pas apprécié la participation de l'ambassadeur de cuba, à la cérémonie de lancement d'un parti politique de l'opposition en Zambie, et a demandé aux autorités Cubaines de rappeler leur ambassadeur.

Nelson Pages Vilas l'ambassadeur de cuba en Zambie a pris part samedi, à la cérémonie de lancement du Parti socialiste zambien. Lors de sa prise de parole lors de l'événement il a souhaité bonne chance à ce parti nouvellement créé.

Ce que les autorités zambiennes n'ont pas apprécié et un porte-parole de la présidence a déclaré que c'était « un comportement inconvenant pour un diplomate », surtout que Nelson Pages Vilas vient de prendre ses fonctions dans le pays.

Cette prise de position de l'ambassadeur cubain vient pour ainsi dire troubler les relations diplomatiques paisibles que les deux pays entretiennent depuis la période de la guerre froide.

Ces relations s'observent notamment sur le plan médical, des médecins et des infirmières cubains sont souvent affectés dans les hôpitaux zambiens, et Cuba accorde des bourses d'études aux étudiants zambiens.

Sur le plan interne, ma Zambie fait face à des tensions politiques depuis le mois dernier, dues au fait que le principal parti d'opposition du pays, le Parti pour le développement national (UPND), a déposé une motion visant à accuser le président Edgar Lungu d'accusations de violation de la constitution.

L'UPND a contesté la victoire électorale de Lungu en 2016, alléguant une fraude, arguant que cela l'obligeait à remettre le pouvoir au président du parlement jusqu'à ce que la cour ait examiné sa pétition.

Sur le même sujet