Angleterre: prudence dans les ambitions

"Les trois Lions" d'Angleterre
Image caption C'est un espoir mesurée qui caractérise cette participation des "Trois Lions" d'Angleterre

Les Anglais rêvent toujours de retrouver l’atmosphère qui prévalait en cette journée du 30 juillet 1966 lorsque Bobby Moore, le capitaine des «Three Lions», avait reçu des mains de la Reine Elizabeth, le trophée Jules Rimet au stade de Wembley.

L’Angleterre des «swinging sixties», marquée par la domination mondiale de ce pays dans les domaines de la mode, de la musique et des voitures de luxe, était sur le toit du monde footballistiquement parlant.

Il s’agit à ce jour, de la seule victoire dans le Mondial pour un pays qui s enorgueillit d’avoir le championnat le plus médiatisé du monde, une franchise qui dépasse les frontières en terme de réputation et de brassage d’argent aussi.

Pour cette 20e édition de la Coupe du Monde, les observateurs du football anglais sont prudents et beaucoup ne pensent même pas à la victoire finale. Et c’est pour cette raison que de nombreux commentateurs souhaitent que Roy Hodgson fasse confiance à quelques jeunes qui ont déjà fait leurs preuves sur la scène domestique cette saison et qui pourraient ainsi s’aguerrir en prévision des prochaines échéances, et notamment l’Euro 2016. Il s’agit notamment Adam Lallana et Luke Shaw de Southampton, Ross Barkley d’Everton, Jordan Henderson de Liverpool.

Les faiblesses de l’équipe résident dans le manque de défenseurs centraux et de latéraux droits de classe mondiale. L’équipe n'a toujours pas trouvé non plus son maitre à jouer au milieu de terrain, un «patron», numéro 10, capable de tirer les ficelles du jeu d’attaque. Wayne Rooney pourrait l’être, mais il ne tient pas à jouer à ce poste, préférant aller plus vers l’avant pour jouer en position de pointe, ou juste derrière le numéro 9.

Steven Gerrard devrait opérer, comme il le fait à Liverpool, en milieu récupérateur, en orientant le jeu de l’arrière, un peu à la Pirlo. Et il pourrait avoir à ses côtés Jordan Henderson qui couvre beaucoup de terrain.

Sur le flanc gauche de la défense, Leighton Baines, longtemps doublure d’Ashley Cole, semble être maintenant le titulaire du poste et il est en outre très efficace sur les coups de pied arrêtés.

Enfin en attaque, outre Rooney, Daniel Sturridge et Raheem Stirling pourraient être associés au sein d’un 4-3-3 parfois adopté par Roy Hodgson. Mais ce dernier a aussi utilisé par le passé le 4-4-2 et même le 4-2-3-1.

Sélectionneur: Roy Hodgson

Joueurs vedettes: Wayne Rooney (Manchester United), Steven Gerrard, Daniel Sturridge, Raheem Stirling (Liverpool), Jo Hart (Manchester City), Leighton Baines (Everton)

Matches du premier tour dans le groupe D :

Angleterre-Italie le 14 juin à Manaus

Angleterre- Uruguay le 19 juin à Sao Paulo

Angleterre- Costa Rica le 24 juin à Belo Horizonte

Huitième de finale possible contre la Colombie ou de la Côte d’Ivoire.

Palmarès en Coupe du Monde: vainqueur en 1966 (Angleterre)

Demi-finaliste en 1990 (Italie)

Quart de finaliste en 1954 (Suisse), 1962 (Chili), 1970 (Mexique), 1986 (Mexique), 2002 (Corée du Sud-Japon) et 2006 (Allemagne)

Eliminée au 2e tour en 1982 (Espagne), 1998 (France) et 2010 (Afrique du Sud)

Eliminée au premier tour en 1950 (Brésil) et 1958 (Suède)

Non qualifiée pour les éditions de 1974 (Allemagne), 1978 (Argentine) et 1994 (Etats Unis)

N’a pas participé aux trois premières éditions en 1930 (Uruguay), 1934 (Italie) et 1938 (France)