Le poisson devient rare au Burundi
Media playback is unsupported on your device

Le poisson devient rare au Burundi

Le poisson se raréfie et devient cher à Bujumbura, la capitale burundaise. Les riverains du lac Tanganyika vivaient surtout du poisson, qui leur fournissait l'essentiel des apports en protéines. Depuis quelques années, la production estimée à 17 000 tonnes par an a chuté. Le Burundi importe désormais près de 10 tonnes de poisson par mois. Un reportage de notre correspondante à Bujumbura, Judith Basutama.