L'Invité Afrique de BBC du 17/03/2017
Media playback is unsupported on your device

Makhtar Diop, vice président de la Banque Mondiale, chargé de l'Afrique francophone

Une étude de la Banque mondiale estime qu'en 2016, l'État ivoirien a consacré près de 5 % du PIB au secteur éducatif, ce qui le place parmi les pays du continent africain qui dépensent le plus en matière d'éducation.

Elle pointe toutefois la faible performance des élèves ivoiriens par rapport à la moyenne africaine, à fortiori les pays émergents.

Mais comment transférer les ressources du Cacao sur le secteur de l'éducation ?

Makhtar Diop, le vice-président de la Banque Mondiale, chargé de l'Afrique, répond aux questions de notre correspondante à Abidjan, Valérie Bony.