Google et d'autres géants épinglés au sujet du "cyber-djihadisme"
Media playback is unsupported on your device

Google et d'autres géants épinglés au sujet du "cyber-djihadisme"

L'attentat de Londres qui a tué sept personnes le samedi dernier a ravivé le débat sur la lutte anti-djihadiste sur Internet.

Au Royaume-Uni, Theresa May, la Première ministre accuse les entreprises de technologiques de ne pas faire assez contre la propagande djihadiste en ligne.

Réponse de Google, Facebook et Twitter: nous investissons des ressources importantes dans cette cyber-guerre.

Récit : Lamine Nourridine Konkobo