Démission surprise du premier ministre éthiopien
Media playback is unsupported on your device

"J'espère que le parlement éthiopien acceptera ma démission"

Le Premier ministre éthiopien, Hailemariam Desalegn, a démissionné après les manifestations anti-gouvernementales meurtrières, rapporte la télévision d'Etat.

Dans une allocution télévisée, il a déclaré que sa démission était "vitale pour mener à bien les réformes qui mèneraient à une paix et une démocratie durables".

M. Hailemariam, qui dirige le pays depuis 2012, a également démissionné de son poste de président de la coalition au pouvoir.

Son départ suit l'état d'urgence national qui s'est terminé l'année dernière.

Les plus grandes régions d'Ethiopie, Oromia et Amhara, ont connu des vagues de manifestations ces derniers mois.