Les magistrats béninois en colère
Media playback is unsupported on your device

Les magistrats béninois en colère

L'Union Nationale des Magistrats du Bénin (Unamab) hausse le ton face au gouvernement. Michel Adjaka, le président de l'Unamab, interrogé par Souleymane Issa Maïga, évoque un mouvement de protestation contre le gouvernement dès ce lundi.

Au Bénin, l'Union Nationale des Magistrats du Bénin a décidé d'observer à compter de ce lundi, une grève de cinq jours, pour exiger du gouvernement la "rétrocession de l'intégralité des fonds illégalement, abusivement et arbitrairement défalqués sur les salaires du mois de février 2018", selon le syndicat.

Le député Louis Vlavonou, auteur du projet de loi portant retrait du droit de grève s’est prononcé sur les revendications des agents grévistes: « Celui à qui Dieu a transféré ses pouvoirs, parce que nul ne peut juger dit-on. C’est Dieu seul qui juge et Dieu par un transfert, leur a concédé le droit de juger ; c’est une grande responsabilité et par rapport à ça on devait être plus sévère vis-à-vis des magistrats ».

Sur le même sujet